Le notaire et la maîtrise de l’eau
envoyer l'article par mail envoyer à un ami article du 21/01/2016 09:27

A l’occasion du 46e Congrès, les notaires se sont penchés sur la question de l’eau qui s’est tenu du 11 au 15 novembre dans une ville d’eau… Venise.
« Au commencement de toute humanité est l’eau… et l’accès à l’eau n’est rien si ne lui est pas joint un réseau d’assainissement », rappelle l’écrivain Erik Orsenna dans son ouvrage, «  L’avenir de l’eau, Petit précis de mondialisation II ».
« De plus en plus souvent, nos études seront appelées à rédiger des actes dans lesquels il faudra traiter, ici d’une source ou d’une prise d’eau, là d’un assainissement individuel ou d’un assainissement collectif, ailleurs d’une zone humide ou d’une zone à risque. Il nous faudra donc sortir de la littérature, de la philosophie, de la politique et de la géographie pour traduire ces préoccupations en droit et présenter des cas concrets que les notaires rencontreront de plus en plus fréquemment lors de la rédaction de leurs actes tant en ce qui concerne l’eau que l’assainissement », explique, Nicolas Nicolaïdes, notaire à Grenoble et président du congrès.
MTI, représentée par Christian Mahout, était partenaire de ce 46e congrès.



© 2009 Rénover l'immobilier I mentions légales I contacts
Réalisation : getshorty
autre site: