« Le Grand Paris est pour moi une évidence »
envoyer l'article par mail envoyer à un ami article du 11/03/2010 10:41

« Le Grand Paris est pour moi une évidence », affirme Nicolas Sarkozy dans une interview accordée au magazine L’Architecture d’Aujourd’hui. « Le jour où il n’y aura plus que des Parisiens, des Parisiens de Montmartre comme des Parisiens de Saint-Ouen, d’Ivry ou de Versailles, nous aurons vraiment fi ni de faire le Grand Paris. C’est un long chemin… », insiste-t-il.
Le président de la République a dessiné dans cet entretien les contours de son projet. « La métropole parisienne telle que je l’imagine dans le futur, ce n’est donc pas une forme unifiée, ce n’est pas un territoire découpé en zones, c’est au contraire une très grande diversité de territoires et de formes, avec des identités fortes, et qui communiquent. (…) Pour autant, il faut renforcer les nouvelles centralités qui émergent en périphérie. Certaines villes nouvelles y ont contribué, mais il était illusoire de penser qu’on pouvait résoudre le problème des banlieues simplement en les enjambant. Il faut prendre aujourd’hui la question des banlieues à bras-le-corps, il faut les intégrer comme jadis Paris a intégré les faubourgs, il faut redistribuer les richesses, il faut régler les problèmes de logement et d’accessibilité, et il faut accompagner le développement des industries et des services. Il faut faire tout cela sans affaiblir le centre, pour éviter que se développe un « syndrome de Venise », qui ferait de Paris-centre un musée à ciel ouvert, envahi par les touristes mais déserté par ses habitants et ses entreprises, une sorte de cœur de pierre, magnifique mais fossile ».

En savoir plus
+ le site du magazine L’Architecture d’Aujourd’hui.
+ Télécharger la totalité du dossier et l’entretien de Nicolas Sarkozy


Nicolas Sarkozy

verbatim - archives

1 | 2 | 3

Immobilier : où en est la réforme d’Emmanuel Macron ?
« L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) devrait rapporter...
« Nous ramènerons à 15 ans le délai de détention pour une exonération totale des plus-values immobilières
« Pour beaucoup de nos concitoyens se loger est devenu aussi difficile que de trouver un emploi ! Ce marché est tellement encadré et subventionné qu’il est embolisé »
« Londres a besoin de Paris. Les Londoniens ont voté à 60 % contre le “Brexit”. Il faut que Paris réponde présent.
« L’encadrement des loyers, j’y suis fermement opposée car j’estime que c’est un mauvais signal donné aux investisseurs sans lesquels nous ne pourrons pas résoudre la crise du logement »
« 2020 est une étape essentielle puisque nous nous situons à un tournant, celui d’une mutation industrielle et énergétique qui transforme la ville et les territoires »
« Cette loi redonnera plus de droits aux Français, et en particulier aux plus jeunes »
« Pour répondre aux attentes des Parisiens, nous souhaitons produire un véritable choc sur le marché du logement
"Nous avons besoin d’entreprises, nous avons besoin d’entreprises de services et nous avons besoin de la finance"
"Notre ambition doit être de simplifier pour construire plus et pour construire plus vite"
« Sur le logement, je prends un engagement : pour un nouveau logement social, un nouveau...
Le changement dans le logement, c’est maintenant.
« 2013 est l’année où Paris aura déployé les moyens les plus puissants...
« Les plus values immobilières constituent l’un des facteurs essentiels, peut-être même…
1 | 2 | 3
© 2009 Rénover l'immobilier I mentions légales I contacts
Réalisation : getshorty
autre site: