Logement ancien : les étrangers à la fête
envoyer l'article par mail envoyer à un ami article du 30/11/2007 11:57

Les acquisitions de logements anciens en France ont cru de 50 % entre 2000 et
2004, selon une étude publiée récemment par le ministère de l’Ecologie et du
développement durable (Medad), passant de 35 000 à 53 000. Les britanniques,
en particulier, ont été très friands d’immobilier hexagonal. Dans le même
temps, les acquisitions réalisées par les Français ont reculé à un peu moins de
700 000 au cours de cette période. Les acheteurs non-résidents représentent la
moitié des achats d’étrangers. Les britanniques et les néerlandais ont jeté leur
dévolu en priorité sur l’Ouest et la Bourgogne. « La valeur des biens acquis
par ces étrangers non-résidents est en moyenne supérieure de 13 % pour les
maisons et de 31 % pour les appartements que les autres acquéreurs », conclut cette étude.



© 2009 Rénover l'immobilier I mentions légales I contacts
Réalisation : getshorty
autre site: