Boutin mobilise pour déloger les injustices
envoyer l'article par mail envoyer à un ami article du 30/05/2009 16:14

A l’initiative de Bernard Devert, président de l’association Habitat et Humanisme, un appel à « déloger nos injustices » a été lancé l’hiver dernier. Cet appel regroupe les représentants de plusieurs institutions religieuses et humanistes : religions catholique, protestante, juive et musulmane,
obédiences maçonniques... Le texte de l’appel engage les propriétaires de logements vacants à remettre leurs biens sur le marché : « nous en appelons à tous ceux et toutes celles qui sont propriétaires d’un logement vacant.
Tous les biens susceptibles d’être loués doivent l’être sans délai ».
« Dans ces temps difficiles, il revient à chacun d’entre nous de faire oeuvre de citoyenneté et de partage. La détresse dans laquelle se trouvent les familles les plus pauvres requiert la mobilisation d’une nation rassemblée »,
a rappelé Bernard Devert. Christine Boutin, ministre du logement, a fait preuve de sa « grande satisfaction de voir que sa loi de mobilisation pour le logement allait être accompagnée d’une mobilisation citoyenne : « le point fort de cette démarche c’est de donner de la confiance : les autorités associées à cet appel
vont mobiliser sur l’enjeu moral de la crise du logement, le responsable politique que je suis va donner les bases juridiques qui permettent la confiance ».
Le ministre s’est notamment engagé à permettre, à court terme, la mise en oeuvre de « trois outils de la générosité » :

. le développement de l’intermédiation locative, dispositif de mobilisation de logements privés destinés à être loués à des associations en vue de les sous-louer à des ménages ;

. l’extension du dispositif d’usufruit locatif au logement social et très social ;

. la mise en place d’une garantie généralisée des risques locatifs, pour assurer les propriétaires bailleurs contre les risques d’impayés de loyers.



© 2009 Rénover l'immobilier I mentions légales I contacts
Réalisation : getshorty
autre site: