GRL : le ministre du logement monte au créneau
envoyer l'article par mail envoyer à un ami article du 30/11/2007 12:05

Christine Boutin n’a pas varié d’un iota sa position : elle souhaite que la garantie
des risques locatifs (GRL) devienne universelle. Si tel était le cas, elle s’appliquerait à d’autres locataires que ceux du parc privé conventionné et du
1 % logement. Pour atteindre cet objectif, l’Etat doit apporter un soutien
financier d’environ 50 M€. « Le droit au logement s’impose. La loi doit le mettre
en application », a justifié le ministre du logement avant d’ajouter : « la GRL
institue une profonde rupture et devrait redonner plus de fluidité au logement ».



© 2009 Rénover l'immobilier I mentions légales I contacts
Réalisation : getshorty
autre site: