Tout compte dans un crédit immobilier
envoyer l'article par mail envoyer à un ami article du 13/09/2012 12:16

Toutes les dépenses que la banque impose comme condition d’octroi d’un crédit immobilier doivent être prises en compte pour la détermination du taux effectif global (TEG), estime la Cour de cassation. Par exemple, la souscription obligatoire d’une ou plusieurs parts sociales, lorsque le client s’adresse à une banque mutualiste, est une dépense qui doit entrer dans le calcul du TEG dans la mesure où elle conditionne l’attribution du prêt. Cette souscription de parts ayant été imposée à l’emprunteur, comme une condition de l’octroi du crédit, elle participe au coût du crédit. En revanche, le coût d’une assurance rendue facultative par la banque ne doit pas entrer dans le TEG.



© 2009 Rénover l'immobilier I mentions légales I contacts
Réalisation : getshorty
autre site: