Locations meublées : le gouvernement durcit le ton
envoyer l'article par mail envoyer à un ami article du 5/03/2018 14:23

Le gouvernement a manifesté son intention de durcir les sanctions financières à l’encontre des loueurs de meublés touristiques mais aussi des plates-formes du type Airbnb, lorsqu’elles publient des annonces illégales. "Maintenant, il y a des règles, ce n’est pas la loi de la jungle", a tonné le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires Julien Denormandie, au micro sur France 2. Depuis le 1er décembre, tout loueur de meublé touristique doit être enregistré et son numéro d’enregistrement doit figurer sur l’annonce en ligne afin de vérifier que les propriétaires ne dépassent pas la durée limite légale de location de 120 jours par an. Les amendes vont de 5 000 € à 10 000 € pour les loueurs et de 10 000 €s à 50 000 € pour les plates-formes.



© 2009 Rénover l'immobilier I mentions légales I contacts
Réalisation : getshorty
autre site: